Une invitation au voyage… dans les strates de la tapisserie d’Aubusson : à mi-chemin entre le passé et l’avenir, dans un présent luxuriant.

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté... Luxe, calme et volupté". Baudelaire, sans nul doute, comme George Sand tombée amoureuse de Boussac et de son Château, aurait apprécié une halte en Bas-Berry. Peut-être même y aurait-il puisé une nouvelle source d'inspiration poétique semblable à la fougue créatrice qui s'est emparée des peintres paysagistes, racines et âme de l'Ecole de Crozant.

Cette implantation d’un Atelier dédié à la tapisserie d’Aubusson en dehors des sentiers battus, plonge par là même le futur visiteur dans une forme de dépaysement qui l’incite à son tour à emprunter des voies tout aussi inattendues.

C'est ainsi qu'après s’être déconnecté des axes routiers principaux, il finit par emprunter un petit chemin de campagne, le regard déjà émerveillé et étonné par les paysages propres au Bas-Berry, dont la verdure, omniprésente, recèle en son sein des arbres, nombreux et imposants, qui ici, semblent régner en maîtres. Et après avoir bifurqué, en empruntant cette fois-ci une petite allée qui l’entraîne encore plus à l’écart du monde, le visiteur découvre... une ferme dotée d'un grand parc et de plusieurs vieilles bâtisses, offrant une vue des plus bucoliques: une ferme entièrement restaurée en même temps que des mains attentives ont œuvré de façon à en préserver l’âme.

Ainsi, le visiteur bénéficie sans le savoir d’une première leçon d’initiation puisée dans le regard même, et le caractère entier de la démarche, de Françoise Vernaudon concernant la tapisserie d’Aubusson : à savoir, une tentative éclairée de conjuguer des traditions héritées d’hier afin de permettre à ce savoir-faire de continuer à exister, et à se propulser dans l’avenir.
D'ailleurs, de manière récurrente, le visiteur, au terme de sa visite, avoue s’être trouvé déconcerté en même temps que subjugué, par la perspective de pénétrer de la sorte en un lieu (tout un monde...) qui, d'emblée, le coupe d’une dimension du réel pour l'inciter à accéder à un nouvelle. Cette incursion étonnante depart-logole place face à l'univers et à la vision très personnels de Françoise Vernaudon, ambivalents... et donc, déjà, enrichissants.

L’Atelier Françoise Vernaudon, certes, consiste en un antre dédié à la prestigieuse tapisserie d’Aubusson, véritable œuvre de richesse, tant sur le plan du savoir-faire qui vibre en elle, que de son histoire et de sa valeur pécuniaire… mais également en une sorte de cocon, dans lequel mûrissent puis prennent forme des œuvres nourries directement par la flamme de la lissière. Un espace pluriel qui conjugue les forces paisibles et les valeurs authentiques d’une vie à la campagne, en harmonie avec la nature, et le flamboiement d’une œuvre prestigieuse et rayonnante, la tapisserie d’Aubusson, connue et admirée dans le monde entier, patrimoine de l’humanité.

<< Retour